ROBERT KENNEDY JR : LE GOUVERNEMENT DISSIMULE  LES DÉCÈS DUS AUX VACCINS. 

 

 Robert F. Kennedy Jr poursuit sa campagne personnelle contre la collusion entre l’Industrie Pharmaceutique et le Gouvernement, en publiant un article sans concession selon lequel le gouvernement dissimule des informations au public concernant les vaccins – et dissimules des décès dus aux vaccins – afin de protéger les compagnies pharmaceutiques.a37
Robert F. Kennedy Jr

Le 20 juillet 2017 Baxter Dmitry News, US 0

 

RFK Jr écrit :

 

Les spécialistes des vaccins et la communauté de la santé publique admet prudemment à l’occasion que les vaccins puissent provoquer des réactions négatives comme « tout autre médicament ou produit biologique ». Cependant, les experts sont moins disposés à reconnaître ouvertement le fait que les réactions négatives peuvent inclure et en fait incluent la mort, il suffit pour cela de consulter le Système de Supervision des Incidents Négatifs dus aux Vaccins (VAERS) pour constater que la mortalité est une conséquence possible.

De 1990 à 2010, par exemple, le VAERS a enregistré 1881 rapports de morts d’enfants en bas-âge à la suite de vaccinations, ce qui représente 4,8% des incidents négatifs impliquant des enfants sur une période de 20 ans.

En outre, les experts reconnaissent que le VAERS, qui est un système de surveillance passif, qui n’enregistre qu’une faible partie des rapports. Un rapport du gouvernement fédéral de 2010 affirme que le VAERS n’enregistre qu’environ 1% des rapports négatifs sur les vaccins.

Au niveau international, la communauté de la santé publique – à l’avant-garde de laquelle se trouve l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) – a précédemment utilisé un cadre de six catégories pour enquêter et définir les incidents négatifs sérieux suivant l’immunisation (AEFI), y compris la mort.

A l’aide de cet outil, des équipes de santé publique ont examiné des critères temporels et de possibles explications alternatives pour déterminer si le lien entre un incident et l’administration du vaccin était « très probable / certain », « probable », « possible », « peu probable », « sans relation » ou « inclassable ».

[Robert F. Kennedy Jr. lâche en direct à la TV la bombe de la vérité sur les Vaccins] Vidéo :

http://yournewswire.com/robert-kennedy-truth-bomb-vaccine/

En 2013, la Commission Mondiale Consultative sur la Sécurité des Vaccins a abandonné le premier outil, apparemment parce que les utilisateurs « trouvaient parfois difficile de différencier entre les catégories « probable », « possible » et « peu probable ». L’OMS a eu recours à des spécialistes des vaccins pour concevoir un algorithme « plus simple » qui s’adapterait mieux aux vaccins. Le système à quatre catégories qui en est sorti invite les équipes de santé publique à classer les incidents soit en « cohérent », « incohérent » ou « indéterminé » dans leur lien avec un vaccin ou comme « inclassable ».

Malgré le vernis de logique suggéré par l’utilisation d’un algorithme, « le résultat final de l’enquête individuelle dépend du jugement personnel de l’assesseur » (c’est l’auteur qui souligne), particulièrement (selon les partisans de l’outil) lorsque le processus « comporte des réponses qui sont à la fois cohérentes et incohérentes avec un lien de causalité avec l’immunisation ».

La suite sur: http://mediaverite.blogspot.fr/2017/07/2407-robert-kennedy-jr-le-gouvernement.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s