DES NOUVELLES DU FRONT 🙂

 a1
Un pub d’Irlande.

La traditionnelle rentrée politique de Marine Le Pen (Front National) se tiendra à Brachay, en Haute-Marne, le 9 septembre prochain. 

Ce rendez-vous est essentiel pour notre mouvement : il sera l’occasion, pour notre présidente de commenter l’actualité politique, d’évoquer les étapes de la refonte de notre mouvement et de partager un moment de convivialité  (des stands de nourriture/boissons seront mis à disposition pour le déjeuner).

À cet effet, des cars seront mis à disposition au départ de Paris. Si vous souhaitez prendre le car merci d’adresser votre demande à brachay2017@frontnational.com pour réserver votre place dans le car.

Par ailleurs, la Fédération du Front National de l’Essonne organisera dans le cadre des élections sénatoriales qui se dérouleront le 24 septembre prochain, une grande réunion publique en présence de Nicolas Bay, le vendredi 15 septembre 2017, suivie d’un verre de l’amitié. L’entrée est libre. Nous reviendrons vers vous dans les plus brefs délais afin de vous fournir plus d’informations sur la réunion publique.

———————————

Brachay (52), le village des pestiférés qui votent mal aux élections

par France Républicaine et Souverainiste (son site)
mercredi 7 septembre 2016

Comme pour le village d’Astérix, tout réside dans la potion magique. Brachay, petit patelin de quelques dizaines d’âmes perdu dans la Haute-Marne, a eu l’honneur de recevoir Marine Le Pen pour son discours de rentrée. Un choix ciblé, puisque les locaux votent pour le FN à hauteur de 90%… Une révolte compréhensible dans le contexte actuel et surtout compte-tenu des difficultés économiques de ce coin de France.

Donc, la potion magique de Brachay, c’est la politique avec le FN considéré comme un rempart face au danger. Pas de bandes de jeunes, de voitures brûlées, de trafics ou d’islamisme dans le coin. Pas de mosquée salafiste, mais une petite église au centre du village. Tout cela sent le bon vieux temps de la France rurale, de ces cultivateurs qui vivaient en auto-suffisance et que l’union européenne a fait disparaître du paysage.

Mais si Brachay ne craint pas la délinquance et les attentats, d’autres vides se font sentir. Il n’y a plus de services publics, de bureau de poste, de transports en commun. Pour faire ses courses, au moins dix kilomètres de trajet sont nécessaires pour atteindre le supermarché le plus proche. Il n’y a rien pour les jeunes, hormis une école fondue dans un regroupement pédagogique avec classes multi-niveaux. Pas de médiathèque ni de cinéma, sans parler de la pénurie de médecins… Bref, le revers de la médaille. Brachay reste à l’abri des maux urbains mais subit ceux de la désertification des campagnes : il y en a, du coup, des raisons pour « mal » voter aux élections.

La suite sur: http://mediaverite.blogspot.fr/2017/07/3107-des-nouvelles-du-front-un-pub.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s