LA BANQUE MONDIALE ARRÊTERA LE FINANCEMENT  DES COMBUSTIBLES FOSSILES À PARTIR DE 2019.

LA BANQUE MONDIALE ARRÊTERA LE FINANCEMENT

DES COMBUSTIBLES FOSSILES À PARTIR DE 2019.

La Banque mondiale a annoncé son intention de cesser son financement des projets pétroliers et gaziers en amont en 2019. L’annonce a été faite au sommet « One Planet » et aux deux ans de l’accord de Paris sur le climat. Dans un mouvement qui ne manquera pas d’être célébré par les opposants à l’énergie fossile, la Banque mondiale vient de faire une grande annonce lors du sommet « One Planet » convoqué par le président français Emmanuel Macron. La banque, qui accorde des prêts aux pays en développement pour stimuler la croissance économique, a annoncé le 12 décembre qu’elle n’offrira plus de soutien financier à l’exploration pétrolière et gazière après 2019.

Lors du sommet, la banque a publié une déclaration affirmant qu’elle « ne financerait plus le pétrole et le gaz en amont », soulignant la nécessité de changer dans un « monde en évolution rapide ». En 2015, la banque avait promis de consacrer 28% de son portefeuille à l’action climatique d’ici 2020. Dernière déclaration de la banque sur le financement des combustibles fossiles suggère qu’il est sur la bonne voie pour atteindre cet objectif. C’est un autre coup porté à l’industrie de l’énergie fossile et une victoire apparemment importante pour les défenseurs de l’environnement. L’économie entourant le secteur de l’énergie rend de plus en plus attractif le passage aux énergies renouvelables. Partout dans le monde, il est devenu moins coûteux de construire de nouvelles installations d’énergie renouvelable que d’exploiter et d’entretenir des centrales à charbon existantes.

Le plan de la Banque mondiale met en garde contre les « circonstances exceptionnelles » en disant qu’elles envisageront « … de financer le gaz en amont dans les pays les plus pauvres où il y a un net avantage pour les pauvres et les projet s’inscrit dans les engagements de l’accord de Paris. « L’accord de Paris est un facteur majeur dans la décision. Le sommet « One Planet » était prévu pour le deuxième anniversaire de l’accord historique, qui semblait incertain après que le président des États-Unis, l’un des principaux pays membres influents et financiers, ait décidé de se retirer. Même ainsi, l’accord semble prospérer, même aux États-Unis, ce qui pourrait atteindre les objectifs fixés à Paris contre toute attente.

Source: http://mediaverite.blogspot.fr/2017/12/1612-la-banque-mondiale-le-financement.html

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s